Mon chien est agressif avec les autres chiens… Les 4 questions essentielles.

Avant tout: qu’est-ce qu’ un chien sociable?

Votre chien n’est pas sociable et il montre des signes d’agressivité à l’encontre de ses congénères. Attention, en tant qu’humains, nous avons parfois du mal à discerner les comportements d’agressivité « réelle » de la simple communication du chien. Il est très difficile pour l’humain d’accepter que certains comportements produis par le chien font partie intégrante de son répertoire de communication.

La langage canin est comme un gros dictionnaire, il est essentiel de ne pas en arracher des pages parce qu’elles nous sont désagréables voir insupportables.

Plus le répertoire de communication de votre chien sera fourni, plus il sera capable de s’ajuster à de nouvelles rencontres avec ses congénères.  Menacer, aboyer, grogner et montrer les crocs lui servent à exprimer ses émotions ! La pression sociale et la méconnaissance du Chien nous poussent bien souvent à inhiber ces comportements qui sont socialement dérangeants (pour notre propre espèce), hors c’est ainsi que l’on peut rendre le chien « agressif » ou en tous cas, que l’on altère sa capacité à s’exprimer correctement afin d’éviter au maximum les conflits plus sérieux.

Le chien n’est pas un bisounours, il n’est pas censé « jouer » avec tous ses congénères; êtes vous amis avec tous les humains que vous croisez? Si c’est le cas, désolé de vous le dire, mais c’est louche…! Un chien sociable n’est pas un chien qui veut « jouer » (entendez s’exciter) avec tous les congénères qu’il croise; s’il le fait, c’est soit qu’il est complètement immature, soit qu’il n’a pas appris la politesse entre chiens, soit qu’il est très émotif (peut-être même mal à l’aise) ou qu’il manque cruellement de contact au point d’avoir du mal à se tempérer lorsqu’il a enfin la possibilité d’interagir avec sa propre espèce… Je me permet de rappeler qu’avoir des contacts libres et réguliers avec ses congénères est un besoin fondamental pour le chien.

Un exemple assez commun de notre dangereuse incompréhension du monde du chien:

Lorsqu’un chien mature équilibré grogne sur un chiot potentiellement excité nous devrions être plutôt contents que ce fameux chien fasse faire l’apprentissage du calme au chiot ou au jeune chien! Au lieu de cela, en règle générale, l’humain réprimande le chien mature: « Méchant chien! Tu es vilain, c’est un bébé, il veut jouer! »; ce chien équilibré se retrouve rabroué voir puni et mis à l’écart. Pendant ce temps, le jeune chien a le loisir de s’exciter à tout va, sans apprendre la politesse, le calme et la communication canine… La prochaine fois que ce chien mature aura besoin d’expliquer la politesse au jeune Padawan, il y aura 2 cas de figure: soit il s’inhibera en se disant « Mes humains ne comprennent rien, je vais encore me faire houspiller… » – soit il y mettra plus de volonté en mettant éventuellement les dents pour que le comportement du jeune cesse avant que l’humain ne l’arrête dans sa mission naturelle d’apprentissage! C’est injuste et contre productif!

Conclusion: un jeune chien a besoin de contacts structurants; on préférera lui présenter plus souvent des chiens matures et calmes plutôt que de lui faire côtoyer de jeunes chiens du même âge avec lesquels il n’apprendra qu’a s’exciter non pas à communiquer.

Un chien sociable c’est finalement un chien « poli », qui se présente bien lors des rencontres, qui saura s’ajuster à l’individu rencontré et qui sera satisfait de partager des odeurs pendant une balade, marcher au côté des autres (plus si affinités) et être capable d’exprimer ses émotions de façon claire et adaptée.

Mais alors, qu’est-ce qu’un chien « agressif » ?

Petit rappel de définition:

L ‘agressivité est un comportement adaptatif qui sert à préserver l’individu, elle n’est ni pathologique ni génétique!

L’agressivité n’est pas une maladie ni un trait de caractère, elle résulte d’une multitude de paramètres. Elle est une réponse à un état émotionnel donné.

Voici les 4 questions essentielles auxquelles il est important de répondre afin de mieux comprendre et de ne pas cataloguer injustement un chien en tant qu’individu  «agressif».

Qui? Il s’agit de déterminer envers quels types de chiens votre chien réagit de manière « agressive ». Taille, âge, sexe, attitudes de l’autre chien… ou tout autres critères que vous auriez réussi à définir.

Quand ? À distance, à la rencontre, lorsqu’il est en liberté  ou en laisse (prochainement, un article sur la réactivité en laisse), pendant les interactions, quand le congénère s’en va, lorsqu’il est proche de vous ou bien sans la présence d’humain à proximité. Il est également important d’avoir remarqué ce qui se passe avant et après le comportement dit « agressif ».

Comment ? Que fait-il? Aboiements, grognements, claquement de dents, charges, morsures, plaquages, immobilisation…  Encore une fois, c’est impératif de savoir ce qui s’est produit avant et ce qui se produit après le comportement « agressif ».

Pourquoi ? Il est possible de « classifier », ou en tous cas, de nommer les types d’agressions, bien qu’en réalité, les comportements agressifs sont motivés par de multiples facteurs… La psychologie canine n’est pas aussi simpliste qu’on l’imagine. S’agit-il d’une agression par peur, par irritation, d’une agression de possessivité, d’une agression redirigée (ou de frustration ?), d’une agression de défis, de recherche de conflit, par prédation ou une agression incohérente?

N’allez pas trop vite en besogne sur ce point, il s’agit d’hypothèses d’interprétation, nous ne sommes pas dans la tête du chien et nous devrons nous contenter uniquement de ce que le chien veut bien montrer et des liens que l’on pourra faire avec le contexte et l’histoire de l’individu. Un conseiller en comportement pourra vous éclairer ( Bilan « lecture du chien » dans la rubrique « Prestations » du site).

Pour conclure:

Il arrive tout de même parfois qu’un chien propose systématiquement un comportement agressif au contact de congénères. Il arrive également qu’un chien ne sache plus ou pas communiquer ou qu’il perde le contrôle de ses émotions, au point d’occasionner des blessures plus ou moins importantes sur les autres. Notez qu’initialement, un comportement agressif est motivé par des émotions mais qu’il peut être auto-renforcé ou renforcé (donc encouragé, volontairement ou non) par l’humain.

C’est bien souvent notre tendance à inhiber leur communication qui participe grandement à l’apparition de troubles de l’ajustement social et à l’apparition ou l’augmentation de certains comportements « agressifs »…

Pour aller plus loin: lire « Mon chien ne sait pas parler chien… » comment en est-il arrivé là?

Valérie Goncalves

1 commentaire

  1. Manon sur 3 juillet 2017 à 20 h 59 min

    Grâce à tes précieux conseils et mises en situations, Junkie apprend à communiquer avec ses congéneres… et j’arrive à comprendre et ajuster ses excès de réactivité!! 😉

Laissez un commentaire